#challengeAZ - H



HOMME DE LOI

Laurent KERIMEL (à l’écriture « K (barré) imel ») nait le 28 novembre 1766 à PLOUVARA (Côtes d’Armor)






« Laurens Kerimel fils légitime de Laurens Kerimel et de Louise Verité, son épouse, né le vingt huit novembre a été baptisé du même jour dans l'église paroissiale par moy recteur soussignant, ont été parrain Jacques Brio et marraine Marie Lebreton. Le père présent, la marraine ne sait signer".
Suivis des signatures du parrain, et du père : A noter que celui-ci écrit  Querimel, avec QUE 

Emploi du K barré=Ker ...=quer ... (voir à ce sujet mon article dans le cadre du challenge AZ 2016) http://mesgenealogies.blogspot.fr/2016/06/challengeaz-x.html 
(Symbolisant le son « ker », normalement interdit à l’état civil mais que certaines familles ont conservé, non sans galère.


Laurent se marié le 18 décembre 1794 à RUFFIAC (Morbihan) avec Marie Joseph LE FRANC.

L’extrait de mariage a été difficile à déchiffrer. Grace à l’aide du groupe de Paléographie sur Facebook, voici sa traduction (partielle – il y a encore quelques blancs »

« L’an troisième de la république française le 28 frimaire à onze heures se sont présentés à la maison commune devant moi … … officier public de la municipalité de Ruffiac, Laurent Kerimel Homme de Loi, âgé de vingt huit ans, fils de feu Laurent Kerimel et de défunte Louise Vérité, originaire de la paroisse de Plouvara (22) et domicilié ledit Laurent Kerimel de la paroisse de Missiriac y demeurant à la maison du Guen. Future épouse est Marie Joseph Le Franc, fille de ce bourg âgée de vingt deux ans, fille de feu Louis Le Franc et de Marie Jeanne Boitard, originaire de la ville de Malestroit et domiciliée de celle de Ruffiac y demeurant en sa maison au village de la Hiarnaie, future épouse, les deux assistés de … … âgé de 34 ans, de Félicité Bois Baudris de Castel âgée de vingt huit ans, de Constance Marie Anne Bois Baudris de Castel âgée de vingt neuf ans, ses trois derniers … … demeurant ensemble à leur maison du Guen commune de Missiriac et de Louis Victor Le Franc frère germain de la future épouse âgé de vingt sept ans demeurant aussi avec sa sœur au village de la Hiarnaie … de Marie Jeanne Boitard, mère de la future âgée de cinquante six ans et de son consentement, auxquelles ayant donné lecture des actes de naissance qui constatent la majorité des contractants ; ainsi que la publication faite … municipalité pour la mariée….
Et celle du marié, … les vingt quatre frimaire…. Pour les deux….  la mariée à Ruffiac et pour le futur marié de la commune de Missiriac, les deux sans opposition  nous apparu ;  Et vu les consentements de la mère de la future, lesdits Laurent Kerimel, et Marie Joseph Le franc, ont judi….
… à hautes voix dans les termes de la loi déclarer se prendre en mariage. En conséquence j’ai de suite prononcé au nom de la loi qu’ils étaient unis en mariage, les jours et an que …. …..
ont signé avec moi, excepté la mariée qui nous a déclaré ne savoir signer. »

Laurent aura à ma connaissance pour l’instant 

Marie-Anne-Clémence KERIMEL 1795-1859 
Emile-Hyacinthe KERIMEL 1799-1835  qui donnera plus tard, la lignée CARTRON 
Marie-Louise KERIMEL 1801-1850
Marie-Joseph KERIMEL 1805-
Aimé-Laurent KERIMEL 1807-  

A son mariage avec Marie Joseph Le Franc, Laurent est « HOMME DE LOI »
En quoi cela consistait-il en 1794.

Voici ce que j’ai trouvé en faisant des recherches sur GALLICA
 

La Révolution de 1789 marque en France une rupture profonde dans l’organisation politique et administrative du pays.

En 1792,  l’enregistrement des actes d’état civil, autrefois tenus par les prêtres dans les registres paroissiaux, est assuré par les officiers publics dans chaque commune.

Laurent exerçait donc la fonction d’homme de loi et officier public. Il devait tenir les registres de l’Etat civil, mais aussi assister les officiers de polices comme indiqué ci-dessus, et sans doute bien d’autres choses.
J’essayerai de creuser la question, mais pour l’instant je n’ai pas découvert grand-chose.

Compte tenu de l’époque à laquelle il a exercé cette profession, Laurent était donc du côté des révolutionnaires !
Je pense que cela n’a pas dû être facile pour lui et sa famille, la plupart des bretons étant plutôt à l’époque du côté des Chouans !

 Laurent décède le 23 janvier 1829 à RUFFIAC au village de la Hervais.









Sources ; Généanet - Aide de Laurent C. –Gallica - Archives 56 et Archives 22
Groupe Facebook Paléographie  https://www.facebook.com/groups/786329291449699/