LETTRE C comme COUSINADE #CHALLENGE AZ



C comme COUSINADE


Une cousinade est une réunion de personnes ayant en commun un ou plusieurs ancêtres, plus ou moins éloignés, parfois de plusieurs générations. Ces rassemblements, toujours festifs, peuvent être organisés dans des cadres aussi différents que des sites historiques, des lieux de mémoire, des restaurants, des salles des fêtes, des maisons de famille, des villages ou en plein air.

A l’occasion des 100 ans de la Tante de ma Maman, et à l’initiative de certains de ses cousins, une réunion de famille a été organisée et a permis de regrouper une centaine de personnes de la famille RICHARD. Bien sûr, tous les cousins n’étaient pas au rendez-vous,  mais cela nous a permis de revoir des cousins que nous n’avions pas croisé depuis très longtemps.

La toute première cousinade a eu lieu à VALLET (44) en 1965 – j’avais 4 ans.


 

 


D’autres ont eu lieu ensuite, en 1970 aux Essarts (Vendée), en 1974 aux Moutiers sur Lay (Vendée) ou des photos par branche ont été réalisées,  et en 1979 aux Landes Genusson (Toujours en Vendée).






En 1992, une réunion  à la BOISSIERE DE MONTAIGU mais seulement avec les oncles et tantes, et cousins germains, puis en 2003 à la GETIERE de SAINT GEORGES DE MONTAIGU à l’occasion des 100 ans de la Tante Marthe, et enfin en  2013 à l’occasion des 100 ans de la Tante Lucienne, comme indiqué ci-dessus.

 



Ces cousinades sont l’occasion pour les membres de la famille de se revoir en dehors des fêtes de mariage, ou lors d’enterrement.






Au départ des cousinades, un cousin de ma mère qui a fait l’arbre généalogique des descendants de Samuel RICHARD et Rose AUVINET ses grands parents et également les grands-parents paternels de ma mère.

Samuel et Rose ont eu onze enfants nés entre 1896 et 1916.
Sur les onze il n’en reste aujourd’hui que deux, Lucienne dont on vient de fêter les 100 ans et Alice qui est religieuse sur Rennes, et qui va sur ses 97 ans.

Certains des cousins et cousines de ma mère ne sont malheureusement plus là.
Le centenaire de la Tante Lucienne a permis de mettre à jour l’arbre généalogique descendant qui regroupe aujourd’hui environ 700 personnes encore vivantes (avec les conjoints et les enfants)




 

Et nous les jeunes (enfin la tranche des 40/60)  somment quelques uns, qui font à leur manière de la généalogie (généalogie pure, génogramme et autres, ou tout simplement le plaisir de réunir la famille) à vouloir essayer de  reprendre le flambeau des cousinades avant que nos anciens ne disparaissent.


Plus facile à dire qu’à faire, me direz-vous ! Mais les cousins qui ont commencé en 1965 avaient beaucoup moins de moyens qu’aujourd’hui et Internet n’existait pas. Il est beaucoup plus facile aujourd’hui de communiquer, même avec des cousins très éloignés par les kilomètres.



Evidemment il faudra plusieurs réunions avant le jour J pour l’organisation, notamment pour le choix de la date, du lieu de rendez-vous, (restaurant, lieu de verdure pour faire un pique nique géant etc.), choix d’un photographe, presse, badges pour chacun des cousins, pose de panneaux sur lesquels on pourra accrocher l’arbre généalogique de la famille, des arbres par branches, les lieux de vie principaux de la famille, pourquoi pas l’histoire des métiers de nos ancêtres, des migrations des cousins vers d’autres pays, etc……
Il faudra aussi penser à faire des animations pour les plus petits (coloriage d’un arbre généalogique…jeu de piste à la recherche d’ancêtres, …) pour les plus grands  spectacles bien enlevés, musique, danse, projection de vieilles photos de famille,


Et ensuite pour maintenir le lien entre les participants à la réunion, peut-être créer un site internet, publier un journal ou bulletin de famille pour donner des nouvelles des uns et des autre et y joindre les photos de la cousinade.


Ce n’est pas simple, mais pas insurmontable ! Si l’équipe d’organisateurs est motivée et consciente que la transmission du passé et du patrimoine familial aux générations futures passe aussi par ce genre de réunion, à l’heure où aujourd’hui chacun est derrière son ordinateur 24 heures sur 24 (enfin presque) et ou les gens se rencontrent non plus physiquement autour d’un café, mais virtuellement sur le net !



Rendez-vous donc à la prochaine cousinade !!



Sources Photos familiales