#CHALLENGE AZ - T



T Comme Thérèse DAVID
Toute naissance est la renaissance d’un Ancêtre
Tradition orale africaine

Les meilleures graines et nos champs les plus chers,
Ce sont nos enfants.
Cheikh Hamidou Kane

THERESE ; Prénom féminin - de l’espagnol Teresa, le h est une hellénisation fondée (le prénom est d’origine obscure) sur un rapprochement avec Thérasia (nom latin d’une ile grecque), le grec ancien θερίζω, therízô (« moissonner ») qui explique le rapprochement avec Cérès (« déesse des moissons ») parfois opéré.

*************

Lors du challenge AZ de 2014, j’ai écris un article « T comme Thérèse » et j’ai parlé de mes Grands-Mères qui se prénommaient toutes deux Thérèse.

Aujourd’hui, je vais reprendre cet article, mais uniquement sur ma Grand-Mère Maternelle, en l’étoffant avec ce que j’ai pu trouver depuis.

*************

 

Ma Grand-Mère est née à LA BOISSIERE DE MONTAIGU, plus précisément au Bordage de la Jousselinière, le 29 octobre 1911 sur les 5 heures du matin.



Ses parents, Clément DAVID alors âgé de 33 ans, cultivateur, et Marie GREAU âgée de 30 ans, son épouse, elle-même cultivatrice, lui ont donné les prénoms de Thérèse Rose Denise Françoise.

Elle a, à cette époque, deux  grandes sœurs

-         Yvonne Marguerite Marie née le 15  avril 1907

-         Marie Louise Clémentine née le 1er septembre 1909

Son frère Clément Constant Yves naîtra un peu plus tard le 24 juillet 1914

Comme beaucoup d’hommes à l’époque, son père Clément part pour la Campagne contre l’Allemagne le 4 août 1914. Il n’en reviendra pas indemne, puisque évacué du front  pour blessure le 13 septembre 1915 (éclat d’obus au visage et cécité complète). Il décédera à LA BOISSIERE de MONTAIGU en son domicile le 30 avril 1917. (Voir mes articles précédents sur Clément DAVID et son parcours)

Ma Grand-Mère l’a en fait très peu connu, seulement de 1911 à 1914 (date de son départ pour la guerre) et pendant les quelques mois où il est revenu jusqu’à son décès. 

Par suite, ma Grand-Mère ainsi que ses sœurs et frère ont été adoptés par la Nation suivant jugement rendu par le Tribunal de la Roche sur Yon en date du 13 janvier 1920. (Voir article lettre J)

Ma Grand-Mère ainsi que ses frère et sœurs ont vécu très simplement avec leur Mère Marie, au Bordage de la Jousselinière,

 

 

 

 



Elle est devenue Couturière, et a connu mon Grand-Père, Louis RICHARD, de 5 ans son aîné,  issu lui aussi de la Boissière de Montaigu, mais du village de la Pinsonnière un peu plus bas.

 

Atelier où ma Grand-Mère travaillait lorsqu’elle était jeune, à la Boissière de Montaigu. Depuis, la maison a été refaite.

 

 











 
 



Ils se sont très vite mariés, le 10 février 1931 à La Boissière de Montaigu. Ma Grand-Mère était alors mineure puisque âgée de 19 ans. Elle a donc eu besoin du consentement de sa Mère Marie, et a eu comme témoin François DAVID, qui d’après ce que je pense devait être son oncle (le frère de son Père Clément DAVID)


 









Ils sont venus s’installer sur VERTOU (en Loire Atlantique), où mon Grand-Père avait du travail.

Ils ont eu ;

- 6 enfants (4 filles et 2 garçons) nés entre 1931 et 1947

- 16 petits enfants, nés entre 1953 et 1978

- 27 arrières petits enfants, nés entre 1982 et 2012 (elle n’en a réellement connu qu’une née en 1982)

- 7 arrières arrières petits enfants, nés entre 2005 et 2014

Les générations se croisent et s’entrecroisent !

Ma Grand-mère était grande et plutôt élégante. Elle faisait les vêtements de ses enfants. Elle a confectionné une partie des robes de mariées de ses filles, dont celle de ma Maman. Elle tricotait également beaucoup, ma tante tenant à l’époque un magasin de laines sur Vertou. Elle m’a d’ailleurs tricoté un châle pour mon mariage que j’ai toujours dans mon armoire.

Les dimanches après midi, nous partions en voiture avec mes parents pour Vertou, chez la sœur aînée de Maman, où vivaient également mes Grands-Parents

J’ai effectivement des souvenirs d’elle, mais en fait beaucoup plus des jeux que nous faisions entre cousins, car cette maison était le dimanche après midi, le point de ralliement de la famille. Les histoires des Adultes ne nous intéressaient guère à l’époque !

Contrairement à mon autre Grand-mère, je n’ai pas beaucoup connu cette Grand-Mère  seulement 22 ans, car elle est décédée en 1983, j’étais enceinte de ma fille.

J’ai le souvenir d’une grande femme assez réservée, et très gentille.

Ma Grand-Mère est décédée  le 6 février 1983. Elle a été emportée en huit jours d’un  infarctus mésentérique.

Je suis sûre que de là haut, elle nous regarde tous, ses enfants, ses petits-enfants, et tous ses arrières petits enfants qu’elle n’a pas connus, et qu’elle protège toute sa descendance  avec bienveillance!

Sources – photos familiales ; Archives départementales Vendée ; Origines 365 pensées de sages africains – Danielle et Olivier FOLLMI.