#ChallengeAZ - COMMUNION







COMME COMMUNION














Comme beaucoup d’enfants, filles ou garçons,
 ma Maman a fait sa petite et sa grande communion dite « communion solennelle »


Vers l’âge de 7/8 ans soit 1939/1940
(2ème au 1er rang en partant de la gauche)


 














Sans doute à l’âge de 12 ans soit en 1944



D’autres membres de la famille. 


 










La communion solennelle ou profession de foi ou grande communion est une cérémonie catholique qui s'adresse aux jeunes d'environ douze ans. La cérémonie peut se décomposer en une communion et un renouvellement des promesses de baptême appelé « profession de foi ».
En France, à partir du XVIIe siècle et jusqu'en 1910, la première communion s'accomplit le plus souvent au cours de cérémonies collectives vers l'âge de 12 ans, une fois par an, d'où l'adjectif « solennel ».
Elles ont été créées par Adrien Bourdoise (1583-1655), et popularisées par saint Vincent-de-Paul (1576-1660). Leur idée est d'émouvoir les jeunes par la beauté de la cérémonie de façon à leur en laisser un souvenir impérissable.
Pour de nombreux auteurs, la communion solennelle ou profession de foi constitue un rite de passage marquant la sortie de l'enfance
À Paris au XIXe siècle, la communion solennelle, qui se confond avec la première communion, est l'âge où les orphelins quittent les institutions pour être placés en apprentissage. Le Manuel de la société de Saint Vincent-de-Paul paru en 1851 indique que c'est le « couronnement de l'éducation primaire ».
Au grand dam du clergé qui souhaiterait que les jeunes plus âgés continuent à s'intéresser à la religion, cette cérémonie constitue pour de nombreux parents parisiens des années 1960 « la fin de la religion obligatoire ».

Sources – photos personnelles. Wikipédia. Lettrines  (Pascal Moguerou)