BLASONS



De gueules à la fasce crénelée d'argent, accompagnée en chef d'une clé d'or posée en fasce, et d'une moucheture d'hermine de sable en pointe.
Commentaires : La fasce crénelée évoque le passage stratégique de la rivière l'Acheneau ; la clé rappelle Saint Pierre, saint patron de la paroisse. Les combats sanglants des guerres de 1793-1794 (Guerres de Vendée) sont évoqués par le champ de gueules. La moucheture d'hermine évoquent le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne. Blason (délibération municipale du 10 mai 1978) enregistré le 25 avril 1979.
Port-Saint-Père (Port-Saeint-Paèrr en gallo) est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire. La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays traditionnel du Pays de Retz et dans le pays historique du Pays Nantais.
Les habitants de la commune s'appellent les Port-Saint-Périns et les Port-Saint-Pérines.Port-Saint-Père comptait 2 533 habitants au dernier recensement de 2006.
Port-Saint-Père est situé à proximité du lac de Grand-Lieu, à 25 km au sud-ouest de Nantes et 30 km à l'est de Pornic.Les communes limitrophes sont Brains, Cheix-en-Retz, Rouans, Saint-Hilaire-de-Chaléons, Sainte-Pazanne, Saint-Mars-de-Coutais et Saint-Léger-des-Vignes.Selon le classement établi par l’INSEE en 1999, Port-Saint-Père est une commune rurale monopolarisée qui fait partie de l’aire urbaine de Nantes et de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Communes de Loire-Atlantique).
  
Saint-Mars-de-Coutais
D'argent à la croix de sable chargée de cinq coquilles d'or.
Commentaires : Armes de la famille de Croisil. Blason conçu par M. de Maupeou d'Albiège, dessiné par Georges Brisson (délibération municipale du 6 avril 1972), enregistré le12 novembre 1970
Saint-Mars-de-Coutais (Saent-Mar-de-Costt en gallo) est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.
La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays traditionnel du Pays de Retz et dans le pays historique du Pays Nantais.
Les habitants de la commune s'appellent les Saint-Marins et les Saint-Marines.
Saint-Mars-de-Coutais comptait 2 404 habitants au dernier recensement de 2006.
La commune de Saint-Mars-de-Coutais est située à l'ouest du lac de Grand-Lieu, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Nantes.
Les communes limitrophes sont Saint-Léger-les-Vignes, Bouaye, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, Saint-Lumine-de-Coutais, Machecoul, Saint-Même-le-Tenu, Sainte-Pazanne et Port-Saint-Père.
Selon le classement établi par l’INSEE en 1999, Saint-Mars-de-Coutais est une commune rurale monopolarisée qui fait partie de l’aire urbaine de Nantes et de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Communes de Loire-Atlantique).
De gueules au vaisseau équipé d'or, habillé d'hermine, voguant sur une mer de sinople mouvant de la pointe et ondée d'argent, au chef aussi d'hermine.
Devise : Favet Neptunus Eunti. (Neptune favorise ceux qui osent, ou Neptune favorise sa marche, ou encore Que Neptune favorise le voyageur.)

Commentaires : La nef d'or, symbole du commerce portuaire, vogue sur une mer de sinople, couleur symbolisant le fleuve qui se jette dans l'Océan Atlantique. L'hermine et sa moucheture typique évoque le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne, dont Nantes a été l'une des capitales.
Nantes (Naunnt ou Nàntt en gallo, Naoned en breton) est une commune française de l'ouest de la France. Chef-lieu du département de la Loire-Atlantique et préfecture de région des Pays de la Loire, elle est la ville centre de la communauté urbaine Nantes Métropole. Ses habitants sont appelés les Nantais.
Ville d'art et d'histoire, Nantes était l'une des capitales du duché de Bretagne dont elle abrite toujours le château des ducs de Bretagne, témoignage de son passé breton.
Avec 283 025 habitants en 2007, elle est la sixième commune la plus peuplée de France. Avec Saint-Nazaire, son avant-port sur l'estuaire de la Loire, elle a été l’une des huit métropoles d'équilibre désignées par l’État en 1963 et est aujourd'hui la plus importante métropole du Grand Ouest, occupant une place prépondérante sur la façade Atlantique et jouant un rôle majeur dans le commerce maritime français.
Nantes est située à proximité de l'océan Atlantique, au début de l'estuaire de la Loire et au point de confluence de l'Erdre et de la Loire
À l'échelle planétaire, il intéressant de noter que la localisation de Nantes coïncide presque exactement avec celle du pôle de l'hémisphère continental, situé dans les environs de Nantes
À l'échelle nationale, Nantes se trouve à 342 km au sud-ouest de Paris, 340 km au nord de Bordeaux, 100 km au sud de Rennes, 255 km au sud-est de Brest (distance orthodromique)
À l'échelle régionale, Nantes se trouve à 157 km au sud-ouest du Mans et 80 km à l'ouest d'Angers.
À l'échelle départementale, Nantes se trouve à 51 km à l'est de Saint-Nazaire, 62 km à l'est de La Baule-Escoublac, 43 km au nord-est de Pornic.
Les communes limitrophes de Nantes sont : Bouguenais, Carquefou, La Chapelle-sur-Erdre, Orvault, Rezé, Saint-Herblain, Saint-Sébastien-sur-Loire, Sainte-Luce-sur-Loire, Treillières et Vertou. De toutes ces communes, Treillières est la seule commune rurale et la seule à ne pas faire partie de la communauté urbaine de Nantes Métropole.
Selon les classements établis par l’INSEE, sur des critères géographiques et économiques, Nantes est la commune centre de l’unité urbaine de Nantes (couramment : agglomération nantaise) dont la banlieue inclut 19 communes ; elle est aussi le centre de l’aire urbaine de Nantes (82 communes), qui fait partie de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (153 communes).
La communauté urbaine de Nantes Métropole comprend 24 communes pour un territoire de 523 km² (52 336 hectares.
L'aire métropolitaine de la métropole Nantes-Saint-Nazaire s'étend sur 2 209 km² (220 900 hectares) le long de l'estuaire de la Loire.
La commune s'étend sur 66 km²(13e commune du département pour la superficie), soit 6 600 hectares, dont 1 100 hectares d'espaces verts et jardins publics


D'or à un frêne de sable terrassé du même.
Armes parlantes(le frêne symbolise la frênaie qu'évoque le nom de la ville)

Commentaires : Armes parlantes (le frêne symbolise la frênaie qu'évoque le nom de la ville), aux couleurs or et sable du blasonnement du Pays de Retz : d'or à la croix de sable, rappelant l'appartenance de Fresnay-en-Retz au Pays de Retz. Blason conçu par l'héraldiste Michel Pressensé (délibération municipale du 9 janvier 1995).
Fresnay-en-Retz est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.
La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays traditionnel du Pays de Retz et dans le pays historique du Pays Nantais.

Les habitants de la commune s'appellent les Fresnaysiens et les Fresnaysiennes.
Fresnay-en-Retz comptait 1 068 habitants au dernier recensement de 2006.
Proche du marais Breton, Fresnay est située sur un axe de circulation important, reliant Saint-Nazaire à la Vendée. La commune est à 35 km au sud-est de Nantes.
Les communes limitrophes sont Bourgneuf-en-Retz, Sainte-Pazanne, Saint-Même-le-Tenu et Machecoul.
Selon le classement établi par l’INSEE en 1999, Fresnay-en-Retz était une commune rurale non polarisée (cf. Communes de Loire-Atlantique).
Écartelé d'une croix de sable : au premier, d'argent à une moucheture d'hermine de sable ; aux deuxième et au troisième, d'or à quatre vergettes de gueules ; au quatrième, de gueules à une tour d'argent maçonnée, ajourée et ouverte de sable.
Commentaires : La croix de sable est celle du blasonnement du Pays de Retz : d'or à la croix de sable, rappelant l'appartenance de Sainte-Pazanne au Pays de Retz ; les quatre vergettes degueules sont des pals d'Aragon, et évoquent Sainte Pécine, vierge éponyme de la ville, qui a fui l'Espagneconquise par les Sarrasins et qui est venue se réfugier dans le diocèse de Poitiers (d'où la tour). La moucheture d'hermine évoque le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne. Blason conçu par Paul Greslé (délibération municipale du 28 juillet 1946), enregistré le25 mai 1970.

Sainte-Pazanne est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire. La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays traditionnel du Pays de Retz et dans le pays historique du Pays Nantais. Les habitants de la commune s'appellent les Pazenais et les Pazenaises. Sainte-Pazanne comptait 4 758 habitants au dernier recensement de 2006.
Sainte-Pazanne est située à 28 km au sud-ouest de Nantes et a 15 km de la mer (Les Moutiers-en-Retz, Bourgneuf-en-Retz). Les communes limitrophes sont Port-Saint-Père, Saint-Mars-de-Coutais, Saint-Même-le-Tenu, Fresnay-en-Retz, Bourgneuf-en-Retz et Saint-Hilaire-de-Chaléons. Selon le classement établi par l’INSEE en 1999, Sainte-Pazanne est une commune urbaine monopolarisée qui fait partie de l’aire urbaine de Nantes et de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Communes de Loire-Atlantique). Elle est la seule commune de son unité urbaine.


De gueules à Saint Lubin évêque debout nimbé d'or bénissant, posé sur une terrasse de sinople, accosté de deux grappes de raisin feuillées d'or, au chef d'argent chargé de trois canes passantes de sable.
Commentaires : L'évêque Saint Lubin est le patron de la paroisse ; les raisins évoquent la vigne ; les cannettes rappellent les oies élevées sur les marais de Grand-Lieu. Blason conçu par l'abbé Boutin en 1945, enregistré le 19 juillet 1972.
Saint-Lumine-de-Coutais est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.
La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays traditionnel du Pays de Retz et dans le pays historique du Pays Nantais.
Les habitants de la commune s'appellent les Luminois et les Luminoises.
Saint-Lumine-de-Coutais comptait 1 742 habitants au dernier recensement de 2006.
La commune de Saint-Lumine-de-Coutais est située au sud-ouest du lac de Grand-Lieu, auquel le bourg est relié par un canal, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Nantes et 6 km à l'ouest de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu.
Les communes limitrophes sont Saint-Mars-de-Coutais, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu et Machecoul.
Selon le classement établi par l’INSEE en 1999, Saint-Lumine-de-Coutais est une commune rurale monopolarisée qui fait partie de l’aire urbaine de Nantes et de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Communes de Loire-Atlantique).
D'azur à la nef d'or équipée du même, habillée d'hermine, voguant sur des ondes de sinople, au chef losangé de gueules et d'argent, chaque losange d'argent chargé de quatre burelles d'azur.
Devise : Ratiatum. Respecte ton passé, assure ton avenir.
Commentaires : Le chef losangé de gueules et d'argent, chaque losange d'argent chargé de quatre burelles d'azur évoque les armoiries des sires de Rezay, vicomtes de Rezé (sceau de 1260). La nef d'or rappelle le passé maritime de la ville. L'hermine évoque le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne. Blason conçu par M. Raffin en 1969 (délibération municipale du 30 janvier 197
Rezé (Raezaé en gallo, Reudied en breton) est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.
La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays historique du Pays Nantais et dans le pays traditionnel[2]. du Pays de Nantes. Rezé a par ailleurs donné son nom au Pays de Retz, duquel elle fut la capitale originelle
Les habitants de la commune s'appellent les Rezéens et les Rezéennes.
Rezé comptait 37 846 habitants au dernier recensement de 2007.
Rezé est situé sur la rive sud de la Loire, entre les vallées de la Sèvre Nantaise et de l'Ilette à l'est et celle de la Jaguère à l'ouest, immédiatement au sud-ouest de Nantes. Le centre-ville de Rezé se trouve à 3 km de celui de Nantes. Selon le classement établi par l’INSEE Rezé est une commune urbaine, une des 19 communes de banlieue de l’unité urbaine de Nantes ; elle fait donc partie de l’aire urbaine de Nantes et de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire.Les communes limitrophes sont Nantes, Vertou, Les Sorinières, Pont-Saint-Martin et Bouguenais.
Écartelé : au premier, d'or aux trois tours de gueules, ouvertes et ajourées du champ, maçonnées de sable ; au deuxième, d'argent aux six mouchetures d'herminede sable ordonnées 3, 2 et 1 ; au troisième, d'azur aux trois fleurs de lys d'or ; au quatrième, de gueules à la mitre épiscopale d'or posée en bande, soutenue d'une crosse du même posée en barre ; à la croix de sable brochant sur l'écartelé, chargée en cœur d'un écusson d'argent au trois croix du Calvaire de sable.


Commentaires : La croix de sable est celle du blasonnement du Pays de Retz : d'or à la croix de sable, rappelant l'appartenance de Saint-Hilaire-de-Chaléons au Pays de Retz. Les mouchetures d'hermine évoquent le blasonnement d'hermine plain de laBretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne. Blason conçu par M.-R. Prat en 1946
Saint-Hilaire-de-Chaléons (Saent-Hilaire en gallo) est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.
La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays traditionnel du Pays de Retz et dans le pays historique du Pays Nantais. La commune a aussi fait partie des Marches Communes de Bretagne-Poitou, entre Pays de Retz et Vendée historique.
Les habitants de la commune s'appellent les Chaléonnais et les Chaléonnaises.
Sainte-Hilaire-de-Chaléons comptait 1 791 habitants au dernier recensement de 2006.
Pendant la période révolutionnaire, la commune prit le nom de La Fraternité.
Saint-Hilaire-de-Chaléons est située entre le lac de Grand-Lieu et la baie de Bourgneuf, à 25 km au sud-ouest de Nantes et 3 km à l'ouest de Sainte-Pazanne.
Les communes limitrophes sont (dans le sens inverse des aiguilles d'une montre) Bourgneuf-en-Retz au sud-ouest, Sainte-Pazanne, Port-Saint-Père, Rouans, Chéméré, Arthon-en-Retz et Pornic (quartier du Clion-sur-Mer).
Selon le classement établi par l’INSEE en 1999, Saint-Hilaire-de-Chaléons est une commune rurale monopolarisée qui fait partie de l’aire urbaine de Nantes et de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Communes de Loire-Atlantique).
La commune se trouve dans le canton de Bourgneuf-en-Retz et est membre de la Communauté de communes Cœur Pays de Retz avec celles de Sainte-Pazanne, Chéméré, Rouans, Cheix-en-Retz, Vue et Port-Saint-Père


VALENCE
Les armes de Valence se blasonnent ainsi : « De gueules à la croix d'argent chargée en cœur d'une tour d'azur. »
Devise : Unguibus et Rostro (Par le bec et par les ongles).
Valence (ou Valence-sur-Rhône) (Valença en occitan) est une commune française, préfecture du département de la Drôme en région Rhône-Alpes. Elle fait partie du réseau des Villes et pays d'art et d'histoire. Valence est souvent désignée comme étant « la porte du Midi de la France ».
Ses habitants sont appelés les Valentinois et les Valentinoises
Sa situation géographique place Valence au centre de l'axe méridien de la vallée du Rhône, au débouché de la vallée de l'Isère, voie d'accès vers les Alpes. Située à quelques kilomètres au sud du 45e parallèle, la ville est souvent désignée comme la porte du Midi de la France. « À Valence le Midi commence » disent les gens du « Nord ». La cité est désormais établie sur quatre terrasses alluviales qui s'étagent sur la rive gauche du Rhône :
·       la plus basse, qui est la plus proche du fleuve, où se trouvaient les quartiers de pêcheurs et de mariniers ;
·       la terrasse intermédiaire, à l'abri des crues du fleuve, où s'est développée la ville historique, d'abord à l'intérieur de ses remparts, puis à l'extérieur ;
·       la troisième terrasse fortement urbanisée dans la deuxième moitié du XXe siècle ;
·       la plus haute, dénommée plateau de Lautagne où se développe un pôle d'activités technologiques depuis la fin du XXe siècle.
La ville a également donné son nom à une région géographique bien délimitée : le Valentinois.